Language selector

Social Media Links FR


Facebook CODP Twitter CODP Instagram logo Link to OHRC Instagram page

Le droit de lire: enquête publique sur des questions touchant les élèves ayant des troubles de lecture

Page controls

Page content

Contexte

La lecture est une compétence de base que les élèves doivent maîtriser pour réussir à l’école et plus tard dans la vie. Les élèves ayant des troubles de lecture ont le droit d’apprendre à lire. Pourtant, la Commission ontarienne des droits de la personne (CODP) s’inquiète de la possibilité que le système d’éducation publique de l’Ontario ne réponde pas aux besoins des élèves ayant des troubles de lecture (dyslexie et autres troubles d’apprentissage qui se répercutent sur la lecture).

Le 3 octobre 2019, la CODP a lancé une enquête publique sur les questions relatives aux droits de la personne pouvant toucher les élèves ayant des troubles de lecture dans le système d’éducation publique de l’Ontario.

 

À propos de l’enquête

L’enquête Le droit de lire a sollicité les témoignages de parents, d’élèves et d’éducateurs de toute la province sur leur expérience au sein du système d’éducation publique de l’Ontario, ainsi que leurs défis et inquiétudes connexes.

L’enquête cherche également à déterminer si les conseils scolaires emploient des approches fondées sur des données scientifiques probantes pour permettre aux élèves d’exercer leur droit de lire. La CODP fonde son évaluation des conseils scolaires sur cinq composantes essentielles d’une approche systématique efficace d’enseignement de la lecture à tous les élèves :

  • la conception universelle de l’apprentissage
  • le dépistage précoce obligatoire
  • les programmes d’intervention en matière de lecture
  • les mesures d’adaptation efficaces
  • les évaluations psychopédagogiques (au besoin).

La CODP a sélectionné les huit conseils scolaires suivants afin d’évaluer dans quelle mesure ils respectent leur obligation d’assurer un traitement égal aux élèves ayant des troubles de lecture. Ces conseils constituent un échantillon représentatif des conseils scolaires de langue anglaise de l’Ontario :

  • Hamilton-Wentworth District School Board
  • Keewatin-Patricia District School Board
  • Lakehead District School Board
  • London District Catholic School Board
  • Ottawa-Carleton District School Board
  • Peel District School Board
  • Simcoe Muskoka Catholic District School Board
  • Thames Valley District School Board

 

Mise à jour sur l’enquête Le droit de lire

La CODP a fait des progrès considérables dans le cadre de son enquête Le droit de lire. L’étape de collecte de données probantes tire à sa fin et l’équipe chargée de l’enquête a débuté l’analyse de la grande quantité de données, de renseignements et de documents reçus, et la rédaction du rapport final.

Collecte d’information et de données

L’équipe chargée de l’enquête a reçu des documents, des données et des renseignements des huit conseils scolaires publics de langue anglaise visés et du ministère de l’Éducation (ÉDU), puis a analysé l’information, posé les questions nécessaires et effectué des entrevues de suivi au besoin. Nous remercions les conseils scolaires et le ministère de leur collaboration, compte tenu des difficultés causées par la COVID-19 et d’autres questions.

Nous avons également reçu des documents, des données et des renseignements de 13 facultés de l’éducation de langue anglaise, que nous avons passés en revue.

Liaison avec le public

La CODP a obtenu le point de vue des membres du public d’une variété de façons. Par exemple, 1 425 élèves, parents et tuteurs ont rempli un sondage en ligne Qualtrics et fait part de leur vécu en matière d’apprentissage de la lecture et de ses répercussions sur eux et leur famille. De plus, 1 770 éducateurs (enseignants, futurs enseignants, éducateurs de l’enfance en difficulté, administrateurs d’écoles et de conseils scolaires), tuteurs privés et autres professionnels (comme des orthophonistes, psychologues et pédiatres) ont rempli un sondage à l’intention des éducateurs.

Nous avons aussi reçu plus de 1 000 appels téléphoniques ou courriels, et un nombre encore plus grand de communications par l’entremise des médias sociaux. Vingt organisations représentant une variété de perspectives nous ont également soumis des mémoires écrits.

La CODP a organisé quatre audiences publiques à Brampton, London, Thunder Bay et Ottawa. Jusqu’à 20 personnes ou groupes de personnes ont pris la parole à chacune de ces audiences. Parmi eux figuraient des élèves, des familles, des éducateurs, des fournisseurs de services (comme des tuteurs privés et une société d’aide à l’enfance) et d’autres professionnels. Plus de 600 personnes ont assisté aux audiences. À l’exception de la séance de Brampton, toutes les audiences ont été diffusées en direct et sont archivées sur la chaîne YouTube de la CODP.

De plus, 25 personnes ont assisté à une rencontre publique qui a eu lieu à Kenora. Malheureusement, nous avons dû annuler les rencontres prévues à Barrie et à Hamilton à la suite du décret d’urgence interdisant les rassemblements publics en raison de la COVID-19.

La CODP a organisé des rencontres aux centres d’amitié autochtones de London, Thunder Bay et Kenora, et rencontré des représentants d’une organisation inuite d’Ottawa. D’autres rencontres avec des groupes autochtones prévues à Barrie et à Hamilton ont dû être annulées en raison de la pandémie.

Aide spécialisée, recherche

Linda Siegel, une sommité internationale des troubles de lecture, continue de collaborer avec la CODP à la conduite de l’enquête et à l’analyse des renseignements recueillis. La CODP a également mené des recherches exhaustives afin de comprendre les recherches scientifiques et pratiques exemplaires d’autres administrations.  

Regard sur la COVID-19 et l’éducation

Les fermetures d’école sans précédent ont occasionné des difficultés pour tous les élèves. Des parties prenantes ont toutefois fait part à la CODP des difficultés particulières et accrues qu’ont éprouvées les élèves ayant des besoins particuliers et d’autres vulnérabilités, du manque de prise en compte continue de leurs circonstances et, par conséquent, du retard encore plus grand qu’ils ont accumulé par rapport à leurs pairs. 

Certaines préoccupations spécifiques ont été soulevées dans le contexte de l’enquête Le droit de lire et des membres du Groupe consultatif pour l’éducation et d’organismes des droits des personnes handicapées se sont prononcés. 

La CODP a écrit au ministère de l’Éducation et aux conseils scolaires, leur demandant d’établir des plans et des programmes en vue de répondre de façon systématique et continue aux besoins des élèves handicapés durant l’année scolaire 2020–2021. La lettre faisait état de préoccupations et de recommandations en lien avec :

  • la technologie
  • les contacts personnels
  • les services professionnels
  • le dépistage et l’évaluation
  • l’instruction
  • la programmation spécialisée
  • les comités d’identification, de placement et de révision (CIPR), les plans d’enseignement individualisé (PEI) et l’obligation d’accommodement
  • les programmes de cours d’été
  • la responsabilité juridique partagée.

Prochaines étapes

L’Équipe chargée de l’enquête analyse actuellement l’information reçue et prépare un rapport final. Le rapport fera part de préoccupations soulevées à propos de la façon dont le système d’éducation publique de l’Ontario répond aux besoins des élèves ayant des troubles de lecture. Ces préoccupations ont trait au curriculum et à l’enseignement, au dépistage précoce, aux programmes d’intervention en matière de lecture, aux mesures d’adaptation et aux évaluations psychopédagogiques.

La COVID-19 et d’autres facteurs ont retardé certains aspects de l’enquête. Un rapport final d’enquête, qui comprendra des conclusions et des recommandations détaillées à l’intention du gouvernement et des parties prenantes de l’éducation, devrait maintenant être rendu public au printemps 2021. 

À l’affiche prochainement

Le mois d’octobre est le Mois de la sensibilisation aux troubles de l’apprentissage. Pour sensibiliser davantage la population, la CODP rendra publique plus tard en octobre une courte vidéo sur les progrès accomplis dans le cadre de l’enquête.

 

Mise à jour de la CODP : La pandémie de la COVID-19 et l’enquête Le droit de lire

Données demandées aux conseils scolaires et aux facultés d’éducation

Depuis le lancement de son enquête Le droit de lire, le 3 octobre 2019, la CODP a demandé des documents, des données et des renseignements à un échantillon représentatif de huit conseils scolaires de langue anglaise et à l’ensemble des 13 facultés d’éducation de l’Ontario. La CODP a reçu des renseignements des conseils scolaires et des facultés d’éducation.

La CODP s’attend à ce que ses échanges continus avec les conseils scolaires, le ministère de l’Éducation et les autres intervenants du secteur de l’éducation prennent du retard étant donné que ces organisations doivent maintenant concentrer leurs efforts sur l’apprentissage continu des élèves en contexte de pandémie de COVID-19.

La CODP continue de travailler avec son experte, Mme Linda Siegel, professeure émérite à l’Université de la Colombie-Britannique, du mieux qu’elle le peut dans les circonstances actuelles.

Participation des élèves, des parents, des tuteurs et des éducateurs

Des milliers d’élèves, de parents, de tuteurs, d’enseignants, d’éducateurs et d’autres professionnels ont participé à l’enquête de la CODP par le biais de sondages en ligne, de quatre audiences publiques (à Brampton, London, Thunder Bay et Ottawa), d’une rencontre communautaire (à Kenora), de trois cercles d’écoute autochtones (à London, Thunder Bay et Kenora), de mémoires, de courriels, de réunions, d’appels téléphoniques, d’œuvres d’art et de médias sociaux.

Fondement législatif de la collecte de renseignements personnels

En vertu de l’article 31 du Code, la CODP est habilitée à recueillir des renseignements dans le cadre d’une enquête d’intérêt public. Cette collecte est également conforme au paragraphe 38 (2) de la Loi sur l’accès à l’information et la protection de la vie privée (LAIPVP). La CODP reconnaît l’importance de protéger les renseignements personnels, de préserver la dignité humaine et de maintenir la confiance des membres du public. Nous prendrons toutes les mesures raisonnables nécessaires pour que les renseignements personnels soient traités avec la plus grande confidentialité et soient utilisés aux seules fins prévues lors de leur collecte. Nous adopterons toutes les mesures raisonnables requises pour empêcher toute consultation, exploitation ou divulgation non autorisée de vos renseignements personnels, conformément aux dispositions de la LAIPVP. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter notre Politique relative à la protection des renseignements personnels et de la vie privée.

Ressources connexes

Envoyez-nous un courriel à legal@ohrc.on.ca

Appelez-nous au 416-314-4547

1-800-387-9080

Suivez-nous sur Twitter: @LaCODP